[Konzy] La nébuleuse de l'Amérique du Nord

#511
Bonjour

Tu me fais rêver. Il y a déjà deux ou trois ans que je me dis qu'il faut que j'apprenne à faire ce genre de photos. Mais mes premières tentatives en région parisienne ont montré que ce n'est pas le lieu pour faire ce genre de photos.
Donc le temps passe et il y a d'autres domaines que je peux travailler.
Donc je suis admiratif.
Belles photos dans ce fil.

cordialement
N'oublie pas de passer regarder mon fil ici.
Merci.

[Konzy] La nébuleuse de l'Amérique du Nord

#517
Hello konzy, je te suis un peu sur insta et je vois passer de très jolies photos. J'aime surtout tes photos de rues :)
Pour cette dernière, je suis totalement admirative, pour la patience, la recherche, le travail, le rendu bien sûr et toutes tes explications passionnantes.
Merci pour le partage.
Mon fil ici : Un jour ici, un jour ailleurs...
Carnet de voyage : L'Archipel des Shetland, printemps 2017
Carnet de voyage : Les Pestes plus un aux Shetland
Mon Facebook
Mon Insta

[Konzy] La nébuleuse de l'Amérique du Nord

#520
Hello tout le monde !

Encore désolé pour cette réponse tardive... et merci pour vos petits mots ! C'est effectivement pas mal de boulot, beaucoup de nouvelles techniques à comprendre et apprendre, de nouveaux logiciels à maîtriser... Et aussi beaucoup de frustration, avant d'arriver à un résultat satisfaisant. Tout est plus compliqué la nuit, et avec les restrictions COVID en Allemagne et l'hiver glacial qu'on a eu, j'avoue que la motivation est un peu redescendue... Je rêve d'avoir un balcon ou un jardin, avec les technologies d'aujourd'hui je pourrais faire tout ça depuis le confort de mon canapé !

Bref, si j'avais su dans quoi je m'embarquais... :mrgreen: Mais le résultat en vaut vraiment la peine, et tout ça m'apprend au moins la patience !

En parlant de patience, voici une nouvelle photo de la galaxie d'Andromède. C'est probablement la galaxie la plus photographiée car assez lumineuse, très grande dans le ciel nocturne (~5 fois la taille de la Lune pour vous donner une idée), et pas besoin d'avoir un gros télescope pour la photographier.

Si je parle de patience, c'est parce que cette image est à moitié terminée, et que je vais devoir faire preuve de patience pour ajouter des couleurs ! J'ai en effet utilisé un appareil photo dédié à l'astrophotographie, qui a un capteur monochrome. L'avantage de ces capteurs monochromes, c'est qu'ils sont beaucoup plus sensibles à la lumière que les capteurs couleur que nous utilisons tous. Le désavantage, c'est qu'il ne voit pas les couleurs... Donc il faut faire plusieurs séries de photos, avec des filtres rouges, verts et bleus devant le capteur, et recombiner des photos en une photo couleur. Un peu comme quand on utilisait un filtre rouge ou vert avec une pellicule en noir et blanc !

Ici, j'utilise une technique qui s'appelle LRGB, L pour luminosité/luminance, et RGB pour red, green et blue. Je ne vais pas rentrer dans les détails pour ne pas vous endormir, mais en gros, ça consiste à prendre 4 photos : la luminance pour les détails, et R/G/B pour les couleurs. Puis on combine tout ça dans une image couleur. Cela permet de capter beaucoup plus de détails qu'avec un capteur couleur.



Mais malheureusement, sur la photo ci-dessous, des nuages sont arrivés au milieu de la nuit. J'avais programmé la série 'Luminance' en premier, suivie des séries R, G et B, sur une plage de 5-6 heures. Du coup, je n'ai pu capter que la luminance.

Par contre, ce qui est bien en astrophotographie, c'est que les étoiles et les objets ne changent pas d'une nuit à l'autre. Donc on peut photographier le même objet sur plusieurs nuits, même avec 5 ans d'écart, et mixer les données de ces différentes sessions. Sachant que plus il y a de données, plus on voit de détails. Il y a même des photographes qui collaborent, depuis différents pays, et combinent leurs données pour avoir des temps de pose qui se comptent en jours !

Bref, tout ça pour dire que je n'ai qu'une photo en noir et blanc :roll: mais que j'y reviendrai et ajouterai de la couleur plus tard !

Voici la bête (je vous invite à la voir en grand!) :

#116 - La galaxie d'Andromède
Appareil photo: ZWO ASI1600MM-Pro, refroidi à -10°C
Télescope: William Optics RedCat 51
Monture: Sky-Watcher AZ-GTi (EQ)
Filtre: ZWO Luminance UV/IR
Photos: empilement de 28 photos de 180s (1h24 au total)
Place: Sarlat, France
Date: 2020-08-25/26

Mon précédent essai... j'ai fait des progrès ! viewtopic.php?t=2979&p=505796#p505796

Ci-dessous, le matériel (très coloré !) que j'utilise :) Le cylindre rouge en bas à droite, c'est l'appareil photo. Le capteur peut être refroidi de -40°C à partir de la température ambiante, donc généralement je fais mes photos à -10°C en été, -20°C en hiver. Ca permet de diminuer fortement le bruit sur l'image. L'appareil est relié à une sorte de gros disque noir, ça s'appelle une roue à filtre. Un petit moteur fait tourner la roue et permet de changer de filtre, un peu comme sur un vieux pistolet 6 coups !

Le télescope (William Optics RedCat 51) est le tube blanc, noir et jaune. Il a à peu près la taille d'un zoom 70-200, donc assez petit. Il a une longueur focale de 250mm à f/4.9. La bande noire est un système de chauffage, une résistance qui chauffe légèrement la lentille frontale. La nuit, il peut y avoir de la condensation, donc cette bande chauffante évite la formation de buée (c'est vraiment pénible...).

Au-dessus du télescope, le rectangle rouge est en fait un ordinateur (Raspberry Pi) ! Il me permet de contrôler l'appareil photo (qui n'a ni écran ni bouton !), la monture, et alimente le tout en électricité. Je le contrôle en Wi-Fi depuis un petit iPad via une appli dédiée. Derrière cet ordinateur, on distingue un autre cylindre. C'est en fait un autre télescope et un autre appareil photo, tous deux minuscules. Ils permettent de garder la monture totalement alignée sur une étoile pendant que l'appareil principal prend des photos. Les montures ont parfois des défauts mécaniques, qui engendrent des mouvements minuscules, mais qui se traduisent par des étoiles qui ne sont plus rondes. Donc ce 2nd télescope 'guide' permet d'éviter celà.

En dessous, c'est la monture équatoriale. Les contre-poids jaunes permettent d'équilibrer la charge et de diminuer la pression sur les moteurs de la monture. Cette monture est alignée avec l'étoile polaire, et tourne à la même vitesse que la Terre mais en sens inverse, ce qui permet de 'suivre' les étoiles et faires des temps de pose très longs (5-10 minutes) sans effet de filé.

Voilà, vous savez tout ! :)
Mon fil photoPortfolioInstagram

Retourner vers « Nos photos »