APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#1
APS-C, du mensonge à l'arnaque.
Suite à une discussion avec un amateur photographe qui soutenait les arguments de son vendeur, lequel lui avait dit :
"choisissez un APS-C, car les focales de vos objectifs seront multipliées par 1,5".
Vendeur incompétent, menteur ou arnaqueur ?
Il est vrai — et désolant — d'entendre ou de lire, assez souvent, ce genre d'ineptie.

La focale d'un objectif
La distance focale d'un objectif est une donnée intrinsèque, c'est-à-dire qu'elle est une caractéristique physique de l'objectif détermiinée par construction. Elle est donc immuable.
J'insiste en disant qu'un objectif qui a une distance focale de 300 mm par exemple, aura toujours une distance focale de 300 mm, quoi que l'on fasse et donc quel que soit l'appareil photo.
C'est comme pour une bouteille de 75 cl, quel que soit son bouchon (capsule, liège, plastique), quel que soit son contenu (vin, eau, cidre....) et quelque soit son éventuel emballage (en carton, dans un sac, dans du papier), la bouteille fera toujours 75 cl.

Coefficient de format
Que vient faire ce coefficient de 1,5 (Nikon) ou 1,6 (Canon).
Les dimensions d'un capteur d'un appareil plein format (FX Nikon) sont 24 x 36 mm (à très peu près).
Les dimensions d'un capteur d'un appareil dit APS-C (DX Nikon) sont 16 X 24 mm (à très peu près).
On remarque évidemment le rapport 1,5 : 24/16 ou 36/24 que l'on appelle coefficient de format.
Dès lors, si on vise une scène avec avec un appareil plein format équipé d'un objectif d'une focale donnée, la scène visée sera plus grande que celle que verra l'APS-C.
Voilà la différence sur une scène campagnarde (vue de ma fenêtre en Auvergne)
Ces images sont donc physiquement de dimensions différentes ; l’image issue de l’APS-C est plus petite que celle issue du 24x36 comme le montre la comparaison ci-après.
Rien d’étonnant et cela s’explique simplement par la différence des angles de champ résultants de la différence des dimensions des capteurs.
Le schéma ci-après montre que l’angle de champ du capteur APS-C est plus petit que celui du capteur 24x36 et donc ne permet de prendre qu’une partie de la scène.
Vous pourrez remarquer que les constructeurs d’objectifs indiquent pour un objectif, par exemple, de focale 300 mm conçu pour 24x36 un angle de champ de 8°15’ et un objectif de focale identique spécialement conçu pour APS-C un angle de 5°20’, c’est-à-dire des angles de champ dans le rapport 1,55. Je rappelle que l’angle de champ est déterminé par la diagonale du cadre de la scène, celui-ci étant inscrit dans un cercle (on n’a encore par vu d’objectif rectangulaire ! ).

Grandissement et rapprochement
Décidons maintenant de comparer ces deux images sur deux supports aux dimensions identiques tels que deux écrans informatiques ou deux feuilles de papier de mêmes dimensions.
Si l’image du capteur 24x36 remplit tout l’écran ou toute la feuille et que l’on veuille que l’image issue du capteur APS-C remplisse de même l’intégralité du support, alors il faudra procéder à un agrandissement de l’image prise au format APS-C dans la proportion du coefficient de format.
Ce grandissement aura donc pour effet de rapprocher la scène puisque l’on opère en quelque sorte un zoom au visionnage ou au tirage.
Le seul fait de visionner l’image du capteur APS-C sur un support (écran ou papier) aux dimensions identiques à celle du support sur lequel on visionne l’image d'un capteur 24x36 implique un grandissement-rapprochement dans le rapport de format.
Sur un même format de visionnage (on dit aussi « de sortie »), le format APS-C rapproche donc la scène d’environ 1,5 fois (effet de zoom numérique). C’est la raison pour laquelle dans la pratique de la photo animalière, surtout d’amateur, certains on tendance à privilégier les appareils photo numériques reflex de format APS-C aux reflex 24x36.

Enfin, il faut noter que le plein format autorise évidemment un zoom numérique, c'est-à-dire un rapprochement identique à ce que donne un APS-C, avec un objectif à focale identique, si la définition du capteur est 1,5 fois plus grande en linéaire afin de permettre un recadrage dans les mêmes proportions et sans aucune perte de résolution.

MORALE :
Mieux vaut écouter les scientifiques que les vendeurs.
G. Jousse
Mes Instants Nature -- Mon Site Perso

" Ars sine scientia nihil est — Il n'y a pas d'art sans science " Jean Mignot, 1410 (architecte de cathédrales).

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#2
:coucou: Papout,

Accrocheur le titre :mrgreen2:
Cela dit tu pousses un peu le trait de mon point de vue. Tu vois un vendeur entrer dans le détail de cette approche sur son comptoir ? Il ne retient que la conclusion : à dimensions de sortie égales, le facteur de conversion de format entre FF et APS-C conduit à cette impression que la focale de l'objectif est multipliée d'un facteur 1,5 environ.

Évidemment, sur le fond ton propos est imparable, mais je préfère ton approche ici ;)
Il est nécessaire d'espérer pour entreprendre, il n'est pas nécessaire de réussir pour persévérer
Sur mes chemins de traverse

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#4
=m clodany,
Papy, Je suis d'accord, le vendeur ne peut pas entrer dans une démonstration scientifique même s'il en est capable.
Toi tu parles déjà de "à dimensions de sortie égales" et cela change tout.
Or combien de fois ai-je entendu et lu : "ça augmente la focale de 1,5 donc avec un 300 mm vous avez en réalité un 450 mmm". Et ça c'est du mensonge voire de l'arnaque.
Un BON vendeur doit prendre le temps d'expliquer à son client, en toute vérité ; faire des raccourcis trompeur ne me paraît pas une bonne chose.
Les gens ne comprennent alors plus rien, vivent dans l'erreur ou sont pris pour des idiots, ce qui, pour moi, est grave. C'est comme si on leur disait : la nuit, il fait jour, sauf que là, le "client" comprend l'erreur ou le mensonge. Ce qui n'est pas le cas en optique.
:coucou:
Mes Instants Nature -- Mon Site Perso

" Ars sine scientia nihil est — Il n'y a pas d'art sans science " Jean Mignot, 1410 (architecte de cathédrales).

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#5
Papout a écrit :
mer. 27 nov. 2019 08:43
Or combien de fois ai-je entendu et lu : "ça augmente la focale de 1,5 donc avec un 300 mm vous avez en réalité un 450 mmm
Tu n'es évidemment pas le seul Papout.
Que celui qui n'a jamais entendu quelque chose dans le genre nous jette la première pellicule.

Personnellement, j'y vois moins une tentative d'arnaque qu'une vulgaire approximation.

J'ajoute que j'ai été une 'victime' de ladite approximation et qu'il m'a fallu un peu chercher, il y a quelques années, le pourquoi du comment. A l'époque c'était pour un 35mm sur un D90 qui cadrait comme un 50mm Heuuu :mrgreen:
Il est nécessaire d'espérer pour entreprendre, il n'est pas nécessaire de réussir pour persévérer
Sur mes chemins de traverse

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#6
Papy, oui tu modères mon propos que j'ai voulu, volontairement, impactant.
Mais lorsque l'approximation devient erreur, voire mensonge, là, je ne suis plus d'accord. J'ai fait et fais encore de la vulgarisation scientifique, c'est très difficile, il est vrai. Il faut absolument maîtriser son sujet.
Un bon vendeur ne doit-il pas prendre le temps d'expliquer.
Quant à l'usage de la notion de "focale équivalente", c'est subtile et je ne sais pas si cela fait mieux comprendre le phénomène.
:coucou:
Mes Instants Nature -- Mon Site Perso

" Ars sine scientia nihil est — Il n'y a pas d'art sans science " Jean Mignot, 1410 (architecte de cathédrales).

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#7
:coucou: Papout,
Quant à l'usage de la notion de "focale équivalente", c'est subtile et je ne sais pas si cela fait mieux comprendre le phénomène.
Bien que cela n'explique pas le pourquoi de l'équivalence, elle m'apparait en tout cas plus juste.
Elle a aussi l'avantage d'éveiller l'intérêt des néophytes les plus curieux.

J'ai fait et fais encore de la vulgarisation scientifique, c'est très difficile
Je n'ai surtout pas dit que c'en était :nonnon: Juste une vulgaire approximation. Moi même de formation scientifique, j'y vois une sacré différence :oui:

Quant à savoir ce qu'est un bon vendeur, j'ai dans l'idée que ce doit être un définition à géométrie très variable en fonction de qui fait la réponse, des objectifs qu'il lui fixe et/ou de ce qu'il attend de lui :roll: :mrgreen2:
Il est nécessaire d'espérer pour entreprendre, il n'est pas nécessaire de réussir pour persévérer
Sur mes chemins de traverse

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#8
Papy a écrit :
jeu. 28 nov. 2019 12:22
Quant à savoir ce qu'est un bon vendeur, j'ai dans l'idée que ce doit être un définition à géométrie très variable en fonction de qui fait la réponse, des objectifs qu'il lui fixe et/ou de ce qu'il attend de lui
Et surtout le vendeur à des objectifs à atteindre. Alors une fausse vérité par-ci par-la c'est bon pour le commerce :mrgreen:
:chapo:
Amicalement Claude
Offre spécial Le monde de la photo
Mon fil IP, Mon facebook

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#11
A mon sens, l'erreur la plus importante n'est pas celle du vendeur. Je ne vois pas une grande volonté d'arnaque derrière ce raccourci explicatif (certes faux, mais qui lui permet de faire comprendre en 10 secondes ce que le client va voir instantanément en comparant la visée de deux appareils FF et APSC et le même objectif).
Non, pour moi la principale erreur est commise par "'l'amateur photographe" qui fait confiance à un vendeur pour lui expliquer quelque chose alors qu'il aurait eu de meilleures réponses en demandant à un autre photographe un peu plus "expérimenté", ou en se renseignant sur internet.
Et double erreur s'il soutient les arguments d'un vendeur lambda à ceux d'un photographe de talent :roll:
Le fil de mes photos

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#12
salut ami Gief Kan, je comprends et partage ton point de vue sauf sur les 10 secondes car je crois qu'il faut consacré un peu plus de temps pour expliquer, mais ma remarque est peu importante.
En revanche les renseignements sur l'internet, alors là : attention ! .
Voilà ce que l'on peut lire sur un site très connu et animé par des spécialistes qui font en général de bons tests.
<< si vous utilisez un objectif de 50 mm sur un plein format, il aura une focale de 50 mm, mais si vous l’utilisez sur un APS-C, il se transformera en 75 mm, ou en 80 mm chez Canon. * >>

* https://www.lesnumeriques.com/photo/les ... 20719.html
Alors ?
:coucou:
Mes Instants Nature -- Mon Site Perso

" Ars sine scientia nihil est — Il n'y a pas d'art sans science " Jean Mignot, 1410 (architecte de cathédrales).

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#13
Alors... ?
l'explication est donnée dans le paragraphe précédent de l'article Papout.


Le capteur APS-C étant plus petit qu’un capteur plein format, si vous montez [...] des optiques faites pour un capteur 24x36, il y aura une incidence sur la longueur de focale perçue. En effet, avec un APS-C, le champ de vision à focale égale sera restreint et la focale, plus longue. On parle alors de coefficient multiplicateur
.

La focale perçue... L'auteur parle donc bien d'impression, d'équivalence, étant considéré que la focale d'un objectif peut s’apparenter à son angle de vision.

Encore une fois, je ne vois aucune désinformation ici. Tout juste l'auteur aurait-il pu écrire ... et la focale perçue, plus longue.

:coucou:
Il est nécessaire d'espérer pour entreprendre, il n'est pas nécessaire de réussir pour persévérer
Sur mes chemins de traverse

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#14
Salut ami Papy,
Je ne suis pas d'accord, cette explication informe bien sur le champ de vision réduit et le coefficient multiplicateur.
MAIS plus loin il est bien écrit :
<< si vous utilisez un objectif de 50 mm sur un plein format, il aura une focale de 50 mm, mais si vous l’utilisez sur un APS-C, il se transformera en 75 mm,... >>
et cela est faux, totalement faux.
NON ! l'objectif ne se transformera pas; Un 50 mm de focale restera, quoique l'on fasse un 50 mm de focale, c'est ainsi.
:coucou:
Mes Instants Nature -- Mon Site Perso

" Ars sine scientia nihil est — Il n'y a pas d'art sans science " Jean Mignot, 1410 (architecte de cathédrales).

APS-C, du mensonge à l'arnaque.

#15
Tu lis ce paragraphe seul et cela t'hérisse les neurones de la rigueur scientifique. Je considère qu'il est l'illustration des propos du paragraphe précédent...

On ne tombera pas d'accord je crois Papout :nonnon: :nonnon: alors j'en resterai là. Toujours un plaisir d'échanger avec toi.

:coucou:
Il est nécessaire d'espérer pour entreprendre, il n'est pas nécessaire de réussir pour persévérer
Sur mes chemins de traverse
Répondre

Retourner vers « Technique photo »

cron